Soutenance de thèse de Joël NTSONDE

Le 5 octobre 2020

Résumé de la thèse en français

L'économie circulaire rencontre un succès grandissant dans la société et apparaît comme un levier majeur pouvant être mis au service de la transition écologique. Mais de manière assez paradoxale, l'engouement actuel autour de ce nouveau modèle semble plus lié à sa dimension utopique qu'à sa solidité scientifique. Ce constat soulève plusieurs questions telles que : pourquoi autant d'acteurs sont attirés par un concept qui reste encore flou ? Qu'est ce que les sciences de gestion peuvent-elles nous apprendre sur ce phénomène ? Comment l'économie circulaire peut-elle contribuer à favoriser une transition écologique ? Jusqu'à présent la littérature académique s'est peu intéressée à la dimension utopique de l'économie circulaire et à son impact en termes d'action collective. Afin d'étudier ce phénomène, la thèse s'intéresse aux mécanismes cognitifs, organisationnels et inter-organisationnels qui sous-tendent la transition d'un territoire vers l'économie circulaire. A partir du cas de la commande publique dans le secteur de la construction, nous questionnons ensuite les "transition studies" (Markard et al., 2012) pour proposer un modèle de transition conceptualisant les mécanismes qui peuvent permettre à des acteurs économiques, sociaux et politiques d'accompagner la transition de leur territoire vers l'économie circulaire. Ce modèle part des processus qui amènent des entrepreneurs à concevoir des innovations, puis conceptualise les mécanismes qui conduisent des organisations publiques et privées à coopérer avec ces entrepreneurs pour générer une dynamique d'action collective, avant d'expliciter les mécanismes à partir desquels cette dynamique peut matérialiser la transition d'un territoire.

Résumé de la thèse en anglais

Date de soutenance : lundi 5 octobre 2020 à 14h30
Adresse de soutenance : Mines ParisTech 60, boulevard Saint-Michel, 75272 Paris cedex 06 – à venir
Directeur de thèse : Franck AGGERI

En savoir plus